20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 06:00

image002-copie-1.jpg

 

     

Je méditais cette nuit ; j’étais absorbé dans la contemplation de la nature ; j’admirais l’immensité, le cours, les rapports de ces globes infinis que le vulgaire ne sait pas admirer...

 

 

Les écrivains ou les peintres qui prennent un pseudonyme ont souvent de bonnes raisons de le faire : François-Marie Arouet n'est pas terrible alors que Voltaire...

 

Voici ce que je me dis ce matin au British Museum devant une série d'estampes de mon cher Hiroshige. Il a recomposé son patronyme non pas pour se fondre jusqu'à une totale dilution dans les paysages naturels qu'il exalte de son pinceau magique mais au contraire pour mieux éclater de vérité.

 

Le bel été au présent.

 

Je sors et me repose un moment sur les marches. Sommet de l'extase silencieuse. Il n'est pas encore midi. Soleil très haut sur la capitale anglaise. Hortensias en fleurs. Chênes indéracinables. Mésanges bleues et jaunes. Rumeurs lointaines comme apaisées. Agréable frisson le long de l'échine. Suspension du tout. Comprenne qui pourra.

 

Allez, je récapitule :

 

petite Terre fatiguée, crises économiques, qu'est-ce qui nous est vraiment vital ?, mensonges d'État, fusillades, terrorisme, I am watching you, panade humaine, groupuscules nauséabonds, pétrole plombé, barbares en embuscade, guerre ici, guerre là, vous ne voyez pas pourquoi ?, faciès délictueux, enfermement d'office, Artaud aurait du souci à se faire, Net interdit, roublardise sociale avérée, avenir bien portant d'une illusion, sur un chemin montant, sablosé et maloseux, une campagne présidentielle d'un ennui sidéral, urban cancer galopant, but de la pub : pub au but, ronronnement des marchés financiers, vous ne voyez toujours pas pourquoi ?, Weltanschauung univoque, bavures et encore bavures, fascisme larvé, continents incontinents, chômage, mais qui va payer les retraites ?, les glaciers fondent, eux aussi n'en peuvent plus, captations, reptations, langue détruite, école flinguée, bofisme ravi, diplômes pliés, violence sans vergogne, à cheval sur la discipline, par les vallons, je vais devant moi, j'extermine les bataillons, conquérir la Lune ou Mars, ils sont fous, frilosité, empêchement, handicap général, jalousie, j'en suis déjà à la deuxième page de mon carnet, un authentique Moleskine, salut à toi Ernest, ressentiment, méchanceté gratuite, rat race, panier de crabes, pingrerie, vide d'anges, retard à l'allumage, perte de plasticité neuronale, fuites, ragots, délations, clans, larrons en foire, pôles pollués, au secours !, au sec, l'ours !, sondages insondables, redressement tous azimuts du dressage, la bêtise est votre fort, écrans de la platitude, paradis fiscaux, affirmations, dénégations, servitude volontaire, complaisance, connivence, complicité, suffisance, voyous sans idéal, capitaines d'industries, banque, usine, la banquusine, pandémie redondante, on ne rigole pas, sibylline organisation du sauvetage, trucs et trucages, eau douteuse, drogues dures, galimatias aux nues, les coqs font une drôle de tête, du bruit, du bavardage, du bruit. En boucle.

 

À part ça, tout va très bien, madame la marquise - il n'y a plus de marquises, que des top models rachitiques. Qui plus  est, on ne dit pas madame la marquise, mais marquise. Nous vivons une époque formidable.

 

Ma chère et brave petite Terre, je t'aime.

 

On verra bien.

 

Massif de violettes multicolores. Elles sont entrées dans les lignes, dans cette encre noire sur fond blanc.

 

L'homme ne doit pas créer le malheur dans ses livres. D'accord ?

 

Ukiyo-e. Monde flottant et subtil. Je m'y sens bien - au-delà des images.

 

Luxe, calme, élégance.

 

 

 

(Hiroshige : The Master of Nature, Skira Editore, 2009 ) 

 

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Saisons
commenter cet article

commentaires