16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:00

444px-Van_Gogh_-_Die_Brucke_im_Regen_-nach_Hiroshige-.jpeg

 

 

La pluie d'hiver est parvenue à s'insinuer dans le musée Van Gogh pour ajouter de l'eau aux estampes détrempées.

 

Amsterdam au Nord, Venezia au Sud : mes deux polarités aquatiques, mes deux mondes flottants vers lesquels je retourne en joie aussi souvent que possible. Aujourd'hui, c'est le Dam, l'edam et la dame. Le jeu de mots est idiot, mais vu les conditions atmosphériques, je me remonte le moral comme je peux, et de toute façon, j'ai envie d'être un idiot à la manière de Bashō. Nous serons donc entraînés dans une idiotie tourbillonnante, la dame et moi.

 

Sur le pont, une japonaiserie de Vincent (1887), je suis ce flâneur japonais  pris dans un déluge vertical. Et sur cet autre pont, trente années plus tôt, c'est encore moi - je suis éternel :

 

 

387px-Hiroshige_-_Evening_Shower_at_Atake_and_the_-copie-1.jpg

 

 

Vous ne me voyez pas ? Regardez bien. Mon ami Hiroshige (歌川広重, Utagawa Hiroshige, 1797-1858) m'a reconnu et a peint le passage...

Published by carnets.atlantiques.over-blog.com - dans Art
commenter cet article

commentaires