8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 09:15

800px-Vynil_record.jpg

 

Depuis près d'une vingtaine d'années, il n'est plus un espace public sur cette terre sans musique ou zizique : rues, marchés, gares, aéroports, métros, accueils téléphoniques, j'en passe...

 

La situation est connue, elle empire, et me donne le plaisir matinal de jouer à Monsieur Grognatout !

 

Pourtant, il arrive qu'un air entendu ici ou là qui s'obstine à trotter dans la tête pendant une journée entière vous...transporte.

 

Ainsi à New York l'autre jour, September (Earth, Wind & Fire, 1978) au refrain spiralé que je reconnais aussitôt et dont je ne peux me déprendre...

 

Pourquoi lutter ? Et c'est taoïstement assis sur un banc du côté de Union Square que je laisse les souvenirs s'accorder.

Published by carnets.atlantiques.over-blog.com - dans Déambulations nomades
commenter cet article

commentaires