30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 06:00

432px-Jean-Honore_Fragonard_-_Cypresses_in_the_Garden_Aven.jpg

 

Les hasards heureux de l'escarpolette...

 

 

Mon coeur balançait entre deux destinations

 

Envie de partir dans la gratuité absolue

 

Pourquoi ne pas ouvrir le cabinet médical à Menton ?

 

Cette phrase prononcée un jour par mon père m'est soudain revenue

 

Les hivers les plus doux, nous empruntions les venelles colorées

 

La grande ville vite au loin, la joie au réveil de voir défiler le rouge Esterel par la fenêtre du train

 

Semblables rituels chaque année ou presque

 

L'hôtel confortable, les sarments de vigne dans l'âtre, les santons

 

La branche de mimosa dans la chambre : doublement instantané du soleil

 

Immenses embarcations au mouillage, on parle un français italien dans le port

 

Mon père, malgré tout, n'a pas quitté ses pénates

 

Et c'est moi qui ce matin-là me donnait la main sur les hauteurs de Garavan

 

J'ai tout revu bien dans l'oblique de la mémoire

 

La route de Sospel, le col de Sainte-Agnès, l'orme de Gorbio

 

La basilique Saint-Michel-Archange, baroque inspiré, une perle

 

Le cimetière russe, là-bas, l'église Notre-Dame-des-Affligés, secrète

 

La plage des Sablettes et les jardins Biovès

 

Les Disparus de Saint-Agil, la première fois, après-midi de neige sur velours rouge

 

Le monocle d'Eric von Stroheim

 

Plus tard, il y aura celui de Joseph Conrad

 

Le marin, capitaine d'écriture élargie, a pas mal déambulé dans les parages

 

Sur le marché de la place aux herbes, je n'ai pas lâché ma main

 

Une pissaladière, encore une, l'oignon fondant, les anchois argentés, et un véritable expresso

 

Au coin de la rue aux chats, la librairie, son enseigne des années 1960

 

Une monographie de Fragonard : mon père m'a offert ce cadeau pour Noël

 

Toujours présent dans la bibliothèque virevoltante

 

J'en suis ressorti avec un album des plus beaux dessins

 

Parfum de violettes - Fragonard est né à Grasse

 

Poussin, Paysage avec le Ponte Molle

 

Bruegel l'Ancien, L'Ete

 

Le Parmesan, Vierge à l'enfant

 

Albrecht Dürer, Barbara Dürer

 

Piero di Cosimo, Profil de femme

 

Léonard de Vinci, Autoportrait

 

Rembrandt, Jeune femme endormie, son Autoportrait

 

Fragonard, Les Jardins de la villa d'Este

 

Edouard Manet, Portrait d'Irma Brunner

 

Berthe Morisot, Fillette au panier

 

Victor Hugo, Ma destinée

 

Francisco de Goya, Parce qu'ils étaient d'origine juive

 

Vincent van Gogh, La Moisson devant la ville d'Arles

 

Wassily Kandinsky, Im Kreis

 

Et, j'ai trouvé la chose bizarre, un seul Picasso, oui, un seul, Bouteille de Vieux-Marc, verre et journal

 

Outsider définitif - c'est pourquoi

 

Les orangers de la sente m'ont alors tendu leurs ramures

 

La vie dans la vie

 

Dessin : dessein

 

 

(Jean-Luc Chalumeau, Les 200 plus beaux dessins du monde, éditions du Chêne, 2011)

 

 

 

 

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Art
commenter cet article

commentaires

isa parapente menton 22/11/2014 06:01

Salut, acceptez vous les interviews ? J'aime ce que vous faites. Merci beaucoup