16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 06:00

Berthe_Morisot_Jeune_fille_au_bal.jpg

 

Les hommes torchent les lois, les dames s'occupent que du sérieux : l'Opinion ! ...

 

 

Quel printemps !

 

Une amie attentionnée m'invite dans une brasserie pour manger un agneau de lait. Elle hausse les épaules à cet hiver qui a été d'un ennui planétaire et franco-français. Oui, d'une nullité faramineuse. Bordel !

 

Nous sommes sereins.

 

Cuicui. Elle éclate de rire. Non, elle chante de rire à mes gamineries.

 

J'aime cet univers de la restauration, au sens culinaire, dans lequel les classes sociales se trouvent provisoirement brassées. Les cartes de l'éventail sont redistribuées. Nous voici tous deux au bord de l'eau, le sommelier nous apporte un vin de Bordeaux. Monde, demi-monde, monde interlope, temps humain idéal. 

 

Comme je suis gentil -je suis toujours très gentil-, je reçois de ses mains d'artiste un cadeau. J'ai été bien sage, as usual, j'ai récolté beaucoup de bons points, j'ai quand même semé la panique en ne récitant pas la leçon qu'il fallait apprendre, ce n'est pas grave, on me pardonne mes manies, mes déraisons, mes accents fantasques. Je suis un petit enfant, c'est sans doute pour cela que je n'ai jamais été seul, surtout du point de vue de l'amour.

 

La preuve.

 

Soleil, péniche, barge, tonnelle, nappes, trilles, vermeil, nuages lointains, cigare, fleurs, oiseaux, Margaux, chaises en rotin, carnet, stylo, baiser.

 

C'est un livre d'art, de peinture, de toiles, de tableaux, ce présent. Effeuillage printanier des chapitres :

 

Vierge Marie, virgo virago, amazones, femme-diable, tentatrice, séductrice, destructrice, dominatrice, prostituée, entremetteuse, sorcière, voyante, mauvaise épouse et mauvaise mère, nu allongé, au miroir, baigneuses, sœur, femme exotique, muse...

 

Cette amie me dit son vœu d'enregistrer bientôt les variations Goldberg. Les bacchanales pianistiques de Bach. Glenn Gould approuve une relecture de son interprétation historique. Je le sais, il me l'a dit en songe. Pendant que nous parlons, on s'agite à l'Assemblée nationale. Comme toujours. Femme, elle me dit l'essentiel, comme toujours.

 

Je lui cite ce passage d'une lettre de Juliette Drouet à Victor Hugo, le protéiforme Victor qu'elle appelle Toto : Toto se serre comme une grisette ! Toto se frise comme un garçon tailleur ! Toto a l'air d'une poupée modèle ! Toto est ridicule ! Toto est académicien !

 

Tout est dit en trois mots. Le Margaux est de velours.

 

Sur la première de couverture du livre d'art, Le déjeuner sur l'herbe, Édouard Manet, 1863. Cette révolution, on peut (ne devrait-on pas ?) la trouver, la voir, l'entendre au musée d'Orsay. À Paris.

 

Et page 2, cette jeune femme en toilette de bal. Great expectations ?

 

La plupart des hommes, dans un état second. Cette femme-ci, cette femme-là, dans un état premier.

 

L'art de bien des femmes.

 

Ce cadeau est le plus beau des liens aux jours de fête.

 

 

(Marta Alvarez González et Simona Bartolena, Les Femmes dans l'art, Hazan, 2010)

 

 

 

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Art
commenter cet article

commentaires