4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 07:00

517px-Vermeer-_Johannes_-_The_Loveletter.jpg

 

Il n'y a rien de plus agréable que La Haye quand le soleil daigne s'y montrer; on ne voit ici que des prairies, des canaux et des arbres verts ; c'est un paradis terrestre depuis La Haye jusqu'à Amsterdam...


 

Temps : présent.

 

Un café de velours près de Oude Kerk.

 

Sur le canal flottent des quignons de pain.

 

Pagaille chez les mouettes en bataille.

 

Un Indien veut me vendre un cigare.

 

Waar kom je vandaan ?

 

Ding-blong au temple bouddhiste.

 

Je n'ai rien à faire, j'ai tout à faire.

 

Une ligne d'écriture dans le bleu.

 

Le vent s'est levé.

 

Moi aussi.

 

Une marche égale.

 

Des pas sans ego.

 

Rijksmuseum.

 

La femme blonde, la femme brune.

 

L'autre femme.

 

Jeu de dames.

 

Vermeer : 44 x 38,5.

 

C'est signé.

 

Camera quasi obscura.

 

Mandoline en demi-tons.

 

Inflexion. Nuances. Inclination.

 

 

Ik hou van...

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Art
commenter cet article

commentaires