6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 06:00

486px-StJohnWildernessBosch.jpg

 

I saw a muskrat come out of a hole in the ice. He is a man wilder than Ray or Melvin. While I am looking at him, I am thinking what he is thinking of me. He is a different sort of a man, that is all

 

(Henry David Thoreau, Journal, November 24th, 1850)

 

 

Tout régime mérite un diagnostic approfondi. Au cours d'une existence humaine, le régime alimentaire en singularité est un point essentiel d'organisation. Après avoir beaucoup entendu, échangé et lu sur ce chapitre, je peux aujourd'hui dire que chaque individu voit en définitive midi à sa porte et qu'aucune règle, fût-elle libérale ou intégriste, hormis des conseils de simple prudence vitale, ne saurait s'imposer à chacun et à tous.

 

J'ai droit à une médaille en chocolat car, une fois n'est pas coutume, je viens à l'instant de résister à l'un de mes plats d'élection. C'était justement l'heure du déjeuner et j'avais une faim de loup. Quelle superbe expression ! Le loup est métaphorique, qui a disparu de nos forêts ou quasi. Sur un bord de la Seine, feuilles au vent, franc soleil, arrive, d'une table de restaurant en plein air, l'odeur, irrésistible pour moi, de côtelettes d'agneau grillées au feu de bois, thym et origan, qui me prend de la tête aux pieds. Que faire ? Demi-tour et prendre part à la Cène méridienne ou poursuivre mon chemin ? Disputation sérieuse dans mon cerveau entre mon ange gardien en diététique et l'ironique diablotin de service.

 

J'ai fait comme si de rien n'était et me suis contenté d'une eau minérale au troquet du coin. Mes amis, s'ils m'avaient croisé, auraient eu la berlue. Il est vrai que, quand je m'y mets, j'ai plutôt, comme dit l'autre, la dalle en pente.

 

Non, je n'ai pas attendu la vague, le courant, voire la mode, écologique pour moins manger de chair animale. Quand j'y pense, j'aurais pu commencer il y a des années. Les animaux, petits et grands, sont mes amis d'enfant.

 

Bon, bon...

 

Je suis un pécheur qui essaie de s'amender. Et un piètre pêcheur. L'unique fois où j'ai accroché un hameçon à une ligne, j'ai remonté, quoi ?, un morceau de pneu des profondeurs. J'avais sept ans, la leçon a été apprise, la raison m'était à jamais venue.

 

Le renoncement - progressif - n'est pas encore gagné, mais je me fais la promesse sincère de garder près de moi cette injonction de Gandhi pour soi-même : Jamais je ne consentirais à sacrifier au corps humain la vie d’un agneau. J’estime que, moins une créature peut se défendre, plus elle a droit à la protection de l’homme contre la cruauté humaine / To my mind, the life of a lamb is no less precious than that of a human being. I should be unwilling to take the life of a lamb for the sake of the human body.

 

Oui, mon cher Henry, le rat musqué est notre semblable.

 

 

(Mohandas Karamchand Gandhi, An Autobiography : Or The Story Of My Experiments With Truth, 1927 / Autobiographie ou mes expériences de vérité, Presses Universitaires de France, 2003)

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Saisons
commenter cet article

commentaires