8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 14:45

394px-Chateau_La_Tour.jpg

 

Je ne bois pas le vin : c'est lui qui me boit, me filtre et m'ensortilège (un néologisme de temps à autre ne fait pas de mal et peut même élargir le champ du possible).

 

Bien entendu, pas n'importe quel flacon. Du vin de Bordeaux, entre terre et mer, en compagnie de Montaigne et de Montesquieu.

 

Quand les choses vacillent, remède naturel : revoir cette scène d'anthologie dans Jules et Jim (François Truffaut, 1962) au cours de laquelle Jeanne Moreau déroule une liste de grands crus bordelais et porter dans le même temps à ses lèvres un verre de Chasse-Spleen (majuscules et trait d'union !) : le monde retrouve, à l'instant, son axe.

 

Essayez.

Published by carnets.atlantiques.over-blog.com - dans Saisons
commenter cet article

commentaires