18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 06:00

754px-Latin_dictionary.jpg

 

 

Recording studio.

 

Les journalistes, du matériel, ils en déplacent...

 

Pour un entretien d'une heure à peine, des kilomètres de câbles, des batteries portatives, des éclairagistes, des preneurs de son, un script et des liasses de documents.

 

 

À questions simples, réponses directes.

 

- Qu'est-ce que la littérature ?

 

- La littérature essaie d'ouvrir de nouveaux espaces de pensée.

 

- Qu'est-ce qu'un écrivain ?

 

- Un écrivain, mieux, un auteur est celui qui augmente durablement votre sensation de vie.

 

- Dans quelle langue vous exprimez-vous ?

 

- Multiples origines. J'écris en langue française. Et suis, résolument, tourné vers l'Europe.

 

- Quel est votre état d'esprit présent ?

 

- Je n'attends rien, je n'espère rien, je m'attends à tout, j'agis, je travaille.

 

 

On remballe le matos, j'offre le champagne à l'équipe et je m'éclipse.

 

 

La première question terriblement sartrienne en diable. Tu te souviens ? Les années 1960, avec ton père, J-P S., en torpeur illuminée, sa remarque dans l'ère de la technique en marche : un stylo, ni vu ni connu...

 

La réponse à la deuxième question comme un affront, quoi ?, une provocation à l'endroit de la production livresque démesurée dans un monde sans culture...

 

La troisième réponse va de soi.


 

Une mésange vient de se poser sur le rosier fleuri.

 

Ah ! Mañana es otro dia...

Published by carnets.atlantiques.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article

commentaires