23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 07:00

 

Dans le quartier de la Pláka, les citoyens s'affairent à la politique tandis que l'Europe entière voulue par tous vole en éclats.

 

Je m'offre un gobelet d'ouzo et une assiette de poulpes aux aubergines.

 

Le livre s'ouvre à la bonne page :

 

« Ce verbe, qui est vrai, est toujours incompris des hommes, soit avant qu’ils ne l’entendent, soit alors qu’ils l’entendent pour la première fois. Quoique toutes choses se fassent suivant ce verbe, ils ne semblent avoir aucune expérience de paroles et de faits tels que je les expose, distinguant leur nature et disant comme ils sont. Mais les autres hommes ne s’aperçoivent pas plus de ce qu’ils font étant éveillés, qu’ils ne se souviennent de ce qu’ils ont fait en dormant. »

 

Allez, une sieste quoi qu'il puisse advenir.

Published by carnets-atlantiques.eu
commenter cet article

commentaires