3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 06:00

Amorgos-14.jpg

 

Un repaire de corsaires...

 

Ne me demandez pas où se trouve cette île, le vin résiné m'a fait perdre la tête. Et puis les chants, et les danses, et les filles de joie, et le reste. Tout ce que je sais, c'est que je me suis réveillé en apesanteur, ce fragment éclaboussé d'écume sur mon visage :

 

« Le Lacédémonien Cléarque envoyé à ceux de Byzance attaqués par les Thraces, exerce tant d'injustices et de cruautés à l'égard des Byzantins alliés de Lacédémone, qu'il est désavoué, dépossédé et même battu par les Lacédémoniens contre lesquels il se défendait. Il passe au service du jeune Cyrus qui se préparait à la guerre contre son frère Artaxerxès ; et il obtient un poste considérable dans son armée. Lysandre conçoit le dessein d'abolir à Lacédémone la loi selon laquelle on ne devait choisir les rois que dans la famille des Héraclides. Il tâche en vain de corrompre à ce dessein les oracles de Delphes, de Dodone et même de Cyrène en Afrique. Il meurt dans la peine. Denys travaille à joindre à sa domination d'autres villes de la Sicile. Il pouffe Æmnestus citoyen d'Etna à se rendre maître de sa ville, et conseille ensuite aux habitants de le faire punir de mort. Il se fait livrer Naxus par Proclès qui y était chef de la milice, et le récompense de sa trahison. Il donne Catane pour habitation aux Campaniens. Il transporte les Léontins à Syracuse. Archonidès chef dans Erbite est contraint de l'abandonner à Denys et va fonder sur une montagne près de la mer la ville d'Alèse, à laquelle les Romains accordèrent depuis l'immunité. »

 

Dédale nocturne...

Published by carnets-atlantiques.eu
commenter cet article

commentaires