9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 06:00

File:Gracian-portrait.jpg

 

 

L'envers du décor...

 

 

Prado, Madrid, Espagne.

 

L'air est doux, les feuilles rouges virevoltent au vent.

 

Galerie de portraits. De l'autre côté des Pyrénées, la singularité de la « normalitude. »

 

Balzac a poursuivi le travail : on, le lecteur attentif aux signes, voit désormais plus clair aux réseaux de la coulisse.

 

Car avant l'auteur de la Comédie humaine, un certain Balthasar avait vendu la mèche.

 

Mais comme plus personne ne lit, je vais ouvrir pour vous l'opus perforateur. Tenez, cette page où il est question de L'Homme au comble de sa perfection  :

 

« Il ne naît pas tout fait, il se perfectionne de jour en jour dans ses mœurs et dans son emploi, jusqu’à ce qu’il arrive enfin au point de la consommation. Or l’homme consommé se reconnaît à ces marques : au goût fin, au discernement, à la solidité du jugement, à la docilité de la volonté, à la circonspection des paroles et des actions.  Quelques-uns n’arrivent jamais à ce point, il leur manque toujours je ne sais quoi ; et d’autres n’y arrivent que tard. »

 

Vous n'étiez pas au courant ? Ainsi, vous l'êtes.

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Saisons
commenter cet article

commentaires