22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 06:00

 

 

Nous cherchons partout l'absolu, mais nous ne trouvons que des choses...

 

 

Zone géographique des Laurentides. Lac des Écorces. Parc des Deux-Montagnes. Mirabel Equivalent Territory.

 

Il se passe beaucoup de choses.

 

L'absolu dans le détail. Et quelquefois dans le général.

 

Bivouac à trois.

 

Constellations.

 

L'heure et le lieu. J'inverse la citation de Novalis :

 

« Qui, donc, doué de vie et d’intelligence, ne préfère, parmi tous les phénomènes de l’immense espace qui l’entoure, la toute éjouissante lumière, avec ses rayons et ses ondes, ses couleurs et sa douce omniprésence dans le jour ? Comme de la vie l’âme la plus intime, la respire le monde immensurable des astres infatigués, qui se baignent dans son océan d’azur; ici respirent l’étincelante pierre et la coite plante et, des animaux, l’énergie toujours mouvante et multiforme; là respirent les nuages diaprés et les brises, mais, plus qu’eux tous, les divins étrangers aux yeux pleins de pensée, à la démarche légère, à la bouche mélodieuse. Reine de la nature d’ici-bas, elle appelle chaque force à d’innombrables transformations et, par sa seule présence, révèle la prodigieuse splendeur de l’empire terrestre. »

 

Oui, beautés immédiates.

Published by carnets-atlantiques.eu - dans Art
commenter cet article

commentaires